Paris Match cuisine Gérald Watelet sans chichis

Il joue le gentlemen-farmers avec brio : il a l’art de savoir endosser avec style chaque rôle qui s’offre à lui. D’abord maître d’hôtel, ensuite couturier, puis chroniqueur, et maintenant ensemblier avec l’ouverture de son magasin de décoration à Bruxelles. Un nouveau défi qui ravit Gerald Watelet, l’homme réputé pour son goût du luxe et du bien-vivre. En toute circonstance, il se révèle pro et généreux, deux qualités qui donnent aussi à son interview la saveur d’une conversation. Car Gerald Watelet aborde avec franchise et légèreté tous les sujets : l’esthétique, la table, la famille, les valeurs, l’amour, le couple et les enfants qu’il aurait aimé avoir. Une vraie confession raffinée et haut de gamme.

C’est avec cette présentation en bonne et due forme de Gérald Watelet que Paris Match donne le ton de cette interview et de ce reportage photo haut de gamme qui est à découvrir dès demain dans le célèbre hebdomadaire.

Pour faire un reportage photo de ce niveau, il fallait bien que je m’entoure des meilleurs acteurs du haut de gamme et que je trouve un lieu qui convienne à merveille à ce type de production. Pour des raison de discrétion je garderai secret cette magnifique propriété où j’ai eu la chance de réaliser ce shooting. Merci encore au propriétaire !

L’idée générale des photos était faire des prises de vues très haut de gamme dans un univers gentleman-farmer, british ou châtelain. C’était devenu un shooting mode avec un peu de mise en scène. Comme Gérald Watelet est habillé par Crossword, il me semblait évident de faire appel à cette magnifique boutique de prêt à porter masculin de Bruxelles, pour faire le stylisme. Je ne prenais aucun risque c’était parfaitement dans la ligné très classe de ma production.

Aussi, j’avais en tête de faire une photo avec un 4X4 dans la propriété et entouré de chiens. J’avais bien évidemment en tête des Braques de Weimar, une race de chien que je trouve particulièrement photogénique. Sur ce coup là j’ai eu de la chance, et même beaucoup de chance ! J’ai tapé sur Google « chenil Braque de Weimar Belgique » et je suis tombé sur le chenil des Brumes des Bois. Mon coup de chance, était que la propriétaire était une ancienne stagiaire photo dans la même agence de presse ou j’ai débuté ma carrière photographique. Eléonore Lequime, n’a pas hésité une seconde pour venir avec ses chiens, des Braques de Weimar mais aussi un Griffon à poil dur Korthals et un Pointer Anglais. Là aussi, merci à toi Eléonore pour ta participation et ta patiente lors de cette belle journée de photographie.

Pour une voiture, rien de plus simple je voulais un 4×4 chic et luxueux, j’ai directement pensé à une Porsche Cayenne. Un coup de fil chez Porsche Import et le tour était joué ! C’était l’occasion de rouler quelques jours dans cette magnifique voiture et de l’amener sur le lieu de mon shooting, et quel plaisir de conduite ! C’est tout de même sympa ce métier de photographe haut de gamme où j’ai la chance de pouvoir travailler avec des beaux objets, des beaux vêtements, des belles voitures et surtout des belles personnes.

Pour le reste, avec tout ces ingrédients, ça devient un jeu d’enfant de réussir une production. Ça reste bien évidemment un travail d’équipe où j’ai le rôle du chef d’orchestre, mais mon team et tous les intervenants de ce shooting, ce fût vraiment une partie de plaisir pour un très bon résultat et une belle publication dans Paris Match.

N’hésitez pas à me suivre sur ma page Facebook Photographe Professionnel ! Vous pourrez y retrouver mes nouvelles photos et mes plus beaux portraits, mais aussi être tenu au courant de mes productions et des coulisses de celles-ci.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *