Michel Gronemberger devant la VW Fun Cup 354

C’est sportif, c’est fun, c’est VW Fun Cup!

J’aime les voitures, j’aime quand c’est sportif et si c’est fun que demander de plus ? Tout simplement rouler en VW Fun Cup ! Et bien oui, la semaine passée j’ai eu la chance d’être invité par D’Ieteren pour découvrir l’univers des Volkswagen Fun Cup au circuit de Mettet.Comme toujours avant un tel événement sur circuit, il y a le traditionnel briefing des pilotes, équipé comme un vrai de vrai, je n’y ai pas échappé. Il faut bien avouer que c’est toujours utile pour ce rafraîchir la mémoire sur les consignes de sécurités ou tout simplement pour avoir une première vue sur le tracé du circuit Jules Tacheny, et comme celui-ci est assez technique ce fût très appréciable.J’avais déjà roulé sur circuit il y plus de quinze ans, et il évident que je ne suis pas un spécialiste du sport automobile en général et encore moins des VW Fun Cup. D’Ieteren a bien fait les choses, et pour cette après-midi découverte de la VW Fun Cup, nous étions deux pilotes néophytes à se partager le volant supervisé par un pilote chevronné qui en plus est une connaissance, le responsable de la presse et PR pour Porsche en Belgique, Bernard Van Bellingen.J’étais entre de bonnes mains ! Les premiers tours comme passager, Bernard m’expliquait les trajectoires à prendre pendant qu’il conduisait avec une aisance qui me laissait pantois, tout en sachant que quelques minutes plus tard ce serait à mon tour de rouler avec ce petit bolide qui me faisait penser à un grand kart de part sa maniabilité.Pendant ces quelques tours, il m’a donné les ficelles du métier, ça semblait plus facile à dire qu’à faire ! Mais qu’à cela ne tienne, ce fût le moment de me retrouver au volant de la Volkswagen Fun Cup 354. Je n’étais pas certain d’avoir pû emmagasiner toutes les informations que Bernard m’avait donné, mais j’étais comme dans un fauteuil, il était à côté de moi, et m’expliquait tout ce que je devais faire et surtout ne pas faire en temps réel. Finalement c’était un vrai cours de conduite sur circuit qu’il m’offrait sans aucune retenue!J’étais parfois déconcentré après une erreur de conduite, et dans les écouteurs de mon casque toujours cette voix rassurante, Michel reconcentre toi! Oublie cette trajectoire, c’est derrière ! Pense à ce qu’il y a devant !Les Volkswagen Fun Cup existent depuis 20 ans et ont été développés pour les pilotes confirmés mais aussi pour ceux qui veulent tenter l’aventure de la course automobile sur circuit. Ce sont des voitures maniables, même si il y a moyen de vite partir en-tête-queue. Il n’y a pas de direction assistée et pas d’aide au freinage, donc il faut bien appuyer sur la pédale des freins à l’approche d’un virage, ce que je ne faisais manifestement pas assez. Même si nous étions aidés par des cônes placés le long du circuit pour visualiser les trajectoires, ce n’est pas toujours simple de respecter celles-ci surtout à grande vitesse. Et oui, piloter ça ne s’apprend pas en 5 minutes, c’est comme pour tous les sports, il faut de la pratique et de l’entrainement, et le sport automobile n’y échappe pas.Je n’ai pas vu le temps passer, ce fût pour moi une superbe expérience, une belle après midi sous un soleil radieux et une occasion de revoir des personnalités du monde automobile belge, journalistes, pilotes comme Vanina Ickx qui a eu la charge de faire découvrir le circuit de Mettet aux joueuses du club de basket du Mithra Castors Braine. Ces VW Fun Cup, ce n’est que du plaisir, en sécurité, le seul danger c’est d’y prendre goût!

Pour ceux que cela intéresse, il faut compter en moyenne 1.000€ de l’heure pour rouler en VW Fun Cup (full package). Le calcul est vite fait pour les 25h de Francorchamps l’équipe doit débourser environ 25.000€ divisé par le nombre de pilotes. A l’achat le prix d’une voiture VW Fun Cup est de 55.000€ excl. taxes pour une monoplace et 56.000€ pour une biplace. Ceci reste tout de même « abordable » pour de la course automobile, avec des vraies voitures de courses, qui ne sont pas des voitures de séries préparées pour la compétition.

Photos : © Quentin Champion pour D’Ieteren.

 

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *