Quelques petits conseils pour les 20 Kilomètres de Bruxelles.

Le dimanche 28 mai auront lieu les 20 kilomètres de Bruxelles, avec près de 40.000 joggeurs, cet événement sportif mais aussi très sympathique est un des moments de l’année à ne pas manquer dans notre capitale pour les sportifs aguerris, mais aussi pour ceux qui veulent se faire plaisir et se dépasser en faisant une longue distance en course à pied.

J’aime et j’ai besoin de faire du sport régulièrement, plusieurs fois par semaine. Vélo, Spinning, natation et la course à pied sont mes disciplines de prédilections. Je n’estime pas être un expert du sport en général et de la course à pied en particulier, mais le but de cet article est de partager tout simplement mon expérience sur les longues distances, et 20 kilomètres en courant, c’est déjà une longue distance ! Comme dans tous les sports, il faut être bien équipé. Pour la course à pied l’équipement le plus important c’est bien évidement les chaussures. Ne sortez pas vos vieilles baskets du placard pour commencer la course à pied, c’est la pire chose à faire ! En effet une paire de chaussures de sport a une durée de vie. On estime cette durée de vie entre 1000 km et 1200 km par an, ce qui fait un changement de paire pour un coureur régulier à chaque saison. Si vos chaussures de course à pied n’ont pas beaucoup servis et qu’elles ne vous semblent pas usées, détrompez-vous, la durée de vie d’une chaussure c’est aussi dans le temps. Selon la marque et la technique de fabrication utilisée, le gel ou l’air et les composants importants qui composent la semelle pour l’amortie du pied, avec le temps ceux-ci vont se détériorer. En utilisant des vieilles chaussures pour courir, vous augmenterez le risque de blessures, dont la plus fréquente chez le coureur, la tendinite au tendon d’Achille.

Je vous conseille d’acheter vos chaussures chez des spécialistes du jogging, des gens qui savent de quoi ils parlent. Je vous recommande trois magasins de sport à Bruxelles, Jogging Plus rue du Luxembourg, Training 7 chaussée de Wavre et Urban Tri Sports à Stockel (Woluwe-Saint-Pierre). Personnellement, je vais chez ce dernier, c’est à côté de chez moi et ils sont de très bon conseil, ce ne sont pas des simples vendeurs, c’est avant tout des gens qui ont un cv sportif impressionnant.

Quel est l’intérêt d’aller dans ce type de magasin spécialisé pour le course à pied ? Tout simplement, car ils vont vous faire une analyse de foulée avant de vous proposer l’un ou l’autre modèle de chaussures.

En quoi consiste ce test de foulée : vous allez courir devant l’œil aguerri du spécialiste, chez certains votre foulée est même filmée. Ceci permet de déterminer, si vous courrez avec une pronation (le pied s’affaisse vers l’intérieur) comme 80% des gens, une supination (le pied s’affaisse vers l’extérieur) ce qui est assez rare, ou si vous avez une foulée neutre ou universelle, c’est à dire que le pied se pose bien à plat sur le sol. Cette analyse permet également de voir le déroulé de la foulée et le point d’attaque de celle-ci, si elle est plus sur l’arrière du talon ou à l’avant du pied.

En fonction de votre foulée, le choix des modèles de chaussures va automatiquement se restreindre, et on vous proposera les modèles qui sont adaptés à vos pieds, après ce n’est plus qu’une question d’esthétisme.

Attention ! Ne mettez pas vos nouvelles chaussures le jour J d’une longue sortie comme les 20 kilomètres de Bruxelles, Il faut qu’elles s’adaptent à vos pieds. Mettez-les au début pour des petites sorties ou tout simplement pour marcher. Respectez un temps de rodage et d’adaptation.

Toujours dans le registre de l’équipement du coureur, et si vous avez le budget, il est préférable d’opter pour des vêtements techniques, ceux-ci permettent d’évacuer au mieux la transpiration. Mais surtout, oubliez le T-Shirt en coton pour courir !

Nous sommes à 20 jours du départ, si vous n’êtes pas entrainé, il est plus que temps d’y penser. Même si vous êtes sportif dans d’autres disciplines que la course à pied, ce n’est pas le même type d’effort, les muscles ne sont pas sollicités de la même manière. Être bien entrainé, ça évite les douleurs musculaires et les blessures.

20 kilomètres en courant c’est déjà une belle performance, et il est impératif de bien s’hydrater avant l’effort pendant et après. En moyenne selon l’individu, on perd environ 1 litre d’eau tous les 10 kilomètres ou par heure d’effort. Quand je fais des longues distances lors de mes entrainements, je cours toujours avec un Camelbak et je bois régulièrement pour rester bien hydraté afin d’éviter le plus possible les douleurs musculaires. L’avantage d’une course organisée comme les 20 kilomètres de Bruxelles, c’est l’encadrement ! Pas besoin d’un Camelbak, il y a 6 points de ravitaillement en eau et à mi-course un point de ravitaillement avec une boisson isotonique. N’attendez pas d’avoir soif pour boire !

Quand un effort est sur une longue durée, on puise vite dans ses réserves. On estime qu’après 45 à 50 minutes les réserves glucidiques sont épuisées. Si vous n’êtes pas habitué à un tel effort dans la durée, il y a un risque d’avoir un « coup de fringale » ou une hypoglycémie. Il n’y a rien de pire comme sensation d’être à court de carburant quand on est encore loin de l’arrivée. C’est comme pour l’hydratation ça ce gère aussi pendant ce type de course.

J’ai déjà testé pas mal de chose pour ne pas avoir ce genre de mésaventure, les gels, les barres énergétiques de tous les types et c’est parfois bien utile. Toutes ces solutions sont efficaces pendant l’effort. Les gels sont assez vite assimilés par l’organisme par contre je trouve qu’ils laissent une sensation sèche dans la bouche et en ce qui me concerne j’ai besoin de boire plus. Dans la catégorie des barres énergétiques, il y a les Clif, celle au chocolat blanc et macadamia nut, c’est une tuerie, c’est super bon ! Par contre comme les gels ce n’est pas ce qui a de plus naturel…

Si vous recherchez un quelque chose de plus naturel pendant le sport, je vous conseille les Raw-Bite et les Fit-Bites. Ces deux produits énergétiques sont composés d’ingrédients naturels. Fruit & Nuts… that’s it, c’est le slogan de Raw-Bite. Habituellement je ne suis pas très fan des dattes et des raisins secs, mais avec les autres ingrédients comme des fruits, du riz, des graines de citrouilles, des pois, du cacao,… je trouve que ces barres énergétiques naturelles sont excellentes ! Le » seul petit « hic » c’est qu’elles sont plus difficiles à manger pendant l’effort de part leur texture plus dure que les Fit-Bites qui sont des petites balles énergétiques également à bases d’ingrédients naturels. Raw-Bite c’est Danois et Fit-Bites c’est Made in England by The Artisan Food Trader. Dans les deux cas, j’ai ressenti assez rapidement le coup de « boost » pendant l’effort.

En conclusion, j’espère qu’avec ces quelques petits conseils, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à une telle distance en courant, que vous passerez un super moment lors de ces 20 Kilomètres de Bruxelles. En ce qui me concerne, je suis impatient d’y être !

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *