Le blogueur belge et photographe professionnel Michel Gronemberger avec la Fiat 124 Spider

La Fiat 124 Spider, vivacité et dolce vita !

En général dans le monde de l’automobile, les essais voitures pour les journalistes ou les blogueurs c’est toujours un moment assez sympathique. Chez FIAT, le groupe FCA, il ne déroge pas à la règle et généralement il organise leurs essais à la Principauté de Monaco, le temps clément du sud de la France y est certainement pour beaucoup. Et me voilà à nouveau « on the road again » pour un bref séjour à Monaco, j’adore car il y règne une ambiance toute particulière ! C’est assez pratique, 1h20 de vol avec SN Brussels Airlines vers Nice, et ensuite 25 à 30 minutes en voiture vers la Principauté.

Dès mon arrivée à Monaco, le temps du check in à l’hôtel Columbus, que je vous recommande par ailleurs, car le personnel est vraiment très attentif avec ses hôtes, nous avons été faire un petit lunch rapide au restaurant la Salière au port de Fontevieille, c’est également une excellente adresse à Monaco. Les bons plans il faut les partager, c’est aussi ça le rôle d’un blogueur !Cette Fiat 124 Spider a vraiment un très chouette look et dans le sud de la France, au volant de celle-ci, il avait un petit air de Dolce Vita. Visuellement elle est très belle, c’est une réussite, maintenant pour un petit cabriolet du genre, c’est encore plus fun quand il y a du répondant sous la pédale. Avec un moteur de 1400 CC, j’avais un peu peur d’un manque de sportivité. Dans un premier temps, au lieu de longer la côte vers l’Italie ou Nice, j’ai pris le parti de me balader sur les hauteurs entre Monaco et Menton, tout simplement pour voir ce qu’elle avait dans le ventre dans les petits virages sinueux et escarpé de l’arrière pays. Elle ne m’a pas déçu ! Avec ses 140 CV, la Fiat 124 Spider se comporte très bien lors d’une conduite sportive et à aucun moment sans avoir fait « le Fangio », j’ai eu l’impression de ne pas avoir de répondant quand j’avais besoin de puissance et de couple.Mon petit roadbook improvisé, m’a conduit de Monaco à Menton, pour la petite histoire, j’avais besoin d’un câble pour charger mon iPhone… Ce fût l’occasion de faire un créneau, et je n’ai trouvé aucune difficulté à ma garer. Avec la caméra de recul, c’est un jeu d’enfant ! Là, le premier compliment : « Cher monsieur, elle est magnifique votre voiture, vous allez certainement bien en profiter cet été ! » Ma petite course faite, retour vers Monaco, et quelques kilomètres avant d’y arriver j’ai bifurqué vers le château médiéval de Roquebrune, sur une petite départementale étroite, qui m’a emmenée assez rapidement sur les hauteurs avec des vues imprenables sur la Méditerranée. De temps en temps, un petit stop pour faire l’une ou l’autre photo de ma belle Fait 124 Spider.Après de longues minutes et beaucoup de tournants en suivant la départementale 50, je suis arrivé dans un charmant petit village perché sur la montagne, Gorbio. J’ai garé ma Fiat 124 Spider sur la place du village pour continuer mon reportage, autour de celle-ci des enfants jouaient au football, et j’avais l’impression d’être dans un de ces lieux où le temps défile à un autre rythme que dans nos villes. Un vieux monsieur est venu me parler : « c’est une très belle voiture que vous avez ! » et nous avons entamé la conversation autour de cette Fiat 124 Spider, encore des compliments. Manifestement, Il faut croire que les designers de Fiat on bien fait ça !

En expliquant à mon interlocuteur ce que je faisais avec cette voiture, il m’a conseillé de me rendre à Sainte-Agnès, un village encore bien plus haut dans la montagne que Gorbio, la vue sur la côte méditerranéenne est grandiose, avec une vue de Monaco à Vintimille en Italie, je ne me suis pas fait prier pour aller y découvrir celle-ci. Il avait raison, ça valait bien le détour ! La route vers Sainte-Agnès était encore plus abrupte et sinueuse, et ce fût un plaisir de monter dans les tours de ma 124 Spider, et je dois dire qu’elle a bien assuré, la petite !

Il était temps de rentrer sur Monaco, j’y étais attendu pour l’apéro au restaurant Jack un endroit branché sur le port. La vue était un peu gâchée par les tribunes et les préparatifs du Grand Prix de F1, mais ça donnait une certaine ambiance à ce petit drink improvisé. Ce fût également l’occasion de faire un repérage, car je comptais bien encore faire quelques photos le lendemain avant de reprendre mon vol vers Bruxelles. J’ai donc profité du rouge et du blanc fraichement peints dans un tournant du circuit de F1, pendant que les corps de métier s’affairaient dans les environs.Ce petit test drive de la Fiat 124 Spider fût bref mais bien sympathique. Je trouve que le rapport plaisir de conduire, qualité et prix est très intéressant, pour environ 27.000€ avec un boîte de vitesse manuelle à 6 rapports elle est à vous. Si vous préférez la version automatique, il faut rajouter 2000€. De base, elle est déjà très bien équipée, il n’y d’ailleurs pas beaucoup de possibilités d’options à prendre en supplément. J’aime être connecté et j’ai passé deux ou trois appels en main libre, avec mon iPhone connecté en Bluetooth, tout en roulant décapoté. La voix de mes interlocuteurs dans les baffles Bose situés dans les appuis têtes était parfaitement audible, et ils m’entendaient très bien également. Je garderai un très bon souvenir de cet un essai de la Fiat 124 Spider, je me suis bien amusé, j’ai fait quelques photos, que demander de plus… Vivement le prochain !

Les photos de cet essai voiture avec la Fiat 124 Spider ont été réalisées avec le Fujifilm X-T2. Il en est de même pour mes selfies, mon appareil photo était télécommandé avec mon iPhone et l’application Fujifilm Cam Remote.




 

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *