Tournage d’un film avec un ballon HMI Airstar

Il m’arrive parfois d’être appelé pour éclairer des scènes de nuit sur un long métrage avec un Ballon Airstar HMI 2×1200 ou même parfois pour éclairer l’extérieur d’une propriété lors d’un événement ou d’un mariage. Vous allez me dire que ce n’est pas le boulot d’un photographe professionnel, mais le travail sur un plateau de cinéma est particulièrement intéressant d’un point vu photographique et aussi par rapport au travail d’équipe que nécessite le tournage d’un film.

Pour les profanes en lumière une lampe HMI est une lampe aux halogénures métalliques de la famille des lampes à arc et à décharge à haute pression donnant une température de couleur proche de la lumière du jour vers 5600 K (degré Kelvin). Pour plus d’info sur ces lampes voici le lien de la page sur Wikipédia.

Les deux lampes du ballon sont fixées sur un soquet au milieu de celui-ci et elles sont accrochées aux pôles nord et sud du ballon par un câble métallique en ressort qui évolue selon la pression mise dans l’enveloppe du ballon. Pour en finir avec l’aspect technique, le diamètre de ce ballon HMI est de 2m50 et il faut 9m3 d’hélium pour faire le gonflage complet de l’enveloppe.

Dans le cas présent il s’agissait du tournage d’un film flamand, Het varken van Madonna (Le cochon de Madonna), et ce ne fût pas une partie de plaisir de travailler avec un ballon HMI dans les conditions climatiques que nous avons eu ces derniers jours. Ce n’est pas la pluie qui pose problème, ni le froid, mais bien le vent. Idéalement, et ce fût le cas la première nuit le ballon est lâché à 15 mètres de hauteur pour donner une lumière douce et globale sur la scène du film. Malheureusement sur ce tournage Eole n’était pas avec nous et nous étions obligé d’haubaner le ballon sur un pied super wind-up et de rester à quatre mètres de hauteur.  Le chef électro dont je dépends sur un tournage a le choix de travailler avec une ou les deux lampes HMI du ballon, et ce en fonction de la puissance qu’il souhaite donner sur la séquence qui doit être tournée.

L’avantage pour l’équipe de tournage avec ce type de matériel est que la mobilité de l’éclairage du ballon est très rapide et il ne faut pas commencer à monter une tour pour devoir y installer l’une ou l’autre source de lumière qui généralement est assez lourde et difficile à monter. Comme sur ce tournage, nous étions en grande partie dans un champ boueux la mobilité du ballon était optimale et faisait gagner un  temps précieux entre chaque scène pour l’installation de l’éclairage.

En ce qui me concerne, même si les nuits peuvent être longues, d’un point photographique et technique, il est intéressant de voir comment le directeur photo et le chef électro travaillent sur un film, ce qui m’offre la possibilité de découvrir d’autres techniques d’éclairages et des nouvelles sources de lumière que je peux utiliser dans mon métier de photographe.

One Response to “Tournage d’un film avec un ballon HMI Airstar”

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *