Snapshots, ma nouvelle exposition photo.

Habituellement, quand on fait une exposition photo, le photographe est prêt, et fixe la date pour exposer son travail quand les photos sont dans la boite. Il y a un mois, j’ai reçu une proposition complètement folle de Nathalie Didden ( Didden & Co) et de Marie France Vankueken, des Bijoux de Marie-France. L’idée était de faire une exposition photo à l’occasion des 2 ans de sa boutique à Tour et Taxi.Bijou

Ce pari était fou ! J’avais trois semaines pour produire des photos originales avec comme point commun sur chaque image un bijou de Marie-France et ensuite une semaine pour réaliser les tirages et les Diasec. Pourtant malgré ce timing de dingue, j’ai accepté de me lancer dans cette aventure. C’était l’occasion de montrer une autre facette de mon travail photographique avec une approche plus artistique sans contrainte éditoriale.Taton0492_900PX

J’ai proposé l’aventure à des personnalités du petit écran que je connais bien, Julie Taton, Sophie Pendeville, Sandrine Scourneau, Emilie Dupuis et un mannequin, Caroline Lhoest. Elles m’ont tout de suite accordées leur confiance. Je devais faire six photos avec du caractère et je voulais travailler en noir et blanc pour donner une touche « fine art photography »Ambiance_shooting

Même techniquement, j’ai travaillé différemment qu’à mon habitude. J’ai tout fait avec mon Fujifilm X-Pro 1, un petit boitier APSC qui offre une qualité d’image exceptionnelle.Fujifilm_X-pro1

Pour que mes images soient des vraies photos « fine art photography » j’ai fait des tirages photos en noir et blanc, pas du jet d’encre, du vrai papier photo développer dans la chimie traditionnelle ! Quelle belle surprise quand j’ai vu ces tirages d’1m50 x 1m à la sortie des bains, j’étais émerveillé par la qualité des photos réalisées avec ce Fujifilm X-Pro 1.Expo_photo_presse

L’étape suivante, est bien évidemment la finition des photos. Sur ce point, j’ai opté pour ce que j’estime être le top : La technique du Diasec. Pour faire simple, la photo est colée avec un gel spécial entre 2 plexis de 4mm, ce qui donne une profondeur à l’image et un côté très contemporain.Pendeville0925_900PX

Une partie des bénéfices de la vente de ces photos sera reversée à la Fondation Constant Vanden Stock, crée en avril 2011 à l’initiative de Kiki Vanden Stock, l’épouse de l’actuel président du club de football d’Anderlecht. Celle-ci a pour but de venir en aide aux personnes (et en premier lieu les enfants) malades, handicapés ou encore socialement défavorisées, via un programme d’actions en collaboration avec un certain nombre de partenaires.Exposition-Michel-Gronemberger

Après ce mois de folie, c’est l’heure de la fête ! Le vernissage a lieu ce soir sur invitation et l’expo photo est à découvrir ce week-end à Tour & Taxi chez les Bijoux de Marie-France. Encore, une chouette aventure !

3 Responses to “Snapshots, ma nouvelle exposition photo.”

  1. Patrick

    Michel

    A lire votre expérience avec le Fuji X-pro 1, je ne comprends très bien les tirages dans la chimie traditionnelle. Vu qu’il s’agit d’un appareil digital…
    Merci d’éclairer ma lanterne.
    Patrick

  2. MichelG

    Bonjour,

    Pour simplifier, le fichier est en quelque sorte le négatif. L’impression se fait au laser dans la Lambda (nom de la machine) et ensuite le papier photo passe dans les bains de chimie, comme dans le bon vieux temps 😉 Ce n’est pas du jet d’encre comme certains laboratoires le font pour du grand format.
    Bàv,

    Michel

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *