La Bonne Mère, une rue du Panier, et Notre Dame de la Garde et le Vieux Port

Balade d’un jour à Marseille, la belle cité phocéenne.

Ce n’est pas la première fois que je vais dans la région de Marseille, soit pour aller à l’aéroport de Marignane ou dans les calanques, mais je n’ai jamais eu l’occasion de visiter la cité phocéenne, et y découvrir ses joyaux.le-vieux-port-de-marseilleEn vacances à une heure de route de cette grande ville méditerranéenne, je me suis imposé un reportage photos avec comme thème une journée à Marseille. Bien sûr en famille c’est plus compliqué pour moi de m’adonner à ma passion qui est devenue mon métier, je n’avais donc pas un devoir de résultat juste le plaisir de faire découvrir en photos ma journée et mon ressenti sur cette ville qui connait parfois quelques préjugés.

Une vraie journée pour moi commence bien avant 9h00 mais avec mes bambins, il est difficile de les réveiller suffisamment tôt pour faire une balade en ville, nous sommes donc arrivés à Marseille à La Canebière face à l’Office du Tourisme vers 10h45.quai-gare-bateaux-marseilleMarseille c’est une grande ville, une des plus grandes de France, et en une courte journée ce n’est pas possible de tout voir. On m’avait conseillé plusieurs choses, le Vieux Port, le MuCEM, l’archipel du Frioul et ses 4 îles avec le château d’If qui a principalement servi de prison pendant 400 ans mais qui est surtout connu grâce au Comte de Monte-Cristo le roman d’Alexandre Dumas.iles-du-frioulMais ce n’est pas tout, il y a également le quartier du Panier, la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, surnommée la Bonne Mère, la Corniche, les plages dont celle du Prado, et pour mon fils fan de natation le Cercle des Nageurs de Marseille, le CNM. Autant vous dire qu’en une journée, c’était peine perdu !

Qu’à cela ne tienne, après être passé à l’Office de Tourisme et des Congrès pour prendre nos City Pass, une formule très pratique pour visiter Marseille, elle est valable 24h, 48h, ou 72h et donne accès à de nombreuses prestations, touristiques comme les transports et culturelles. Il n’y a plus besoin comme je l’ai fait de passer par l’Office du Tourisme, ils ont développé une application Marseille City Pass téléchargeable sur GooglePlay et AppStore. Je vous assure c’est très pratique !le-vieux-port-de-marseille-1De la Canebière au Vieux Port il n’y a qu’un pas, et là, vous êtes directement plongés dans la réalité marseillaise avec les pêcheurs qui vendent et découpent les poissons fraîchement pêchés la nuit ou tôt le matin au large des côtes. Tous les poissons pour faire une vraie bouillabaisse sont là, rascasse, vive, saint-pierre, congre, daurade, merlan, lotte, grondin mais il y avait aussi du thon, du requin,… Mes enfants étaient émerveillés par la diversité des poissons qu’ils pouvaient voir sur les étales. A cet endroit, le seul petit bémol pour moi, fût un pêcheur qui affiche 2€ pour une photo et le savonnier sur sa barque habillé de manière traditionnelle qui vent du savon et qui m’a interpellé quand j’ai voulu faire une photo : « Des photos j’en ai assez, vous achetez un savon et vous pouvez en faire une ». Il y a des gens qui n’ont pas compris qu’en faisant circuler des images vous pouvez susciter l’envie de venir découvrir une ville ou une région. Je trouve cela dommage surtout quand le tourisme représente une partie de votre chiffre d’affaire…fort-saint-jean-marseilleEnsuite, direction le MuCEM, le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, qui se trouve au fond du Vieux Port, c’est assez agréable de s’y rendre en marchant, vous passez devant la Marie sur votre droite, en longeant le quai et ses nombreux bateaux sous le regard de la Bonne Mère. On a vraiment pas l’impression d’être dans une des plus grandes villes de France ! Nous sommes rentrés dans le MuCEM par l’entrée base du Fort Saint-Jean qui donne sur le quai du Vieux Port. Après être monté en haut du fort pour avoir accès à la passerelle qui mène au musée, et là c’est une magnifique esplanade qui s’offre à vous avec une très belle vue sur une partie de la ville et le nouveau bâtiment du MuCEM. L’ambiance est douce, sereine et culturelle et j’avais l’impression que tous les visiteurs étaient bercés par cette atmosphère estivale de la Citée Phocéenne.mucem-marseille-fort-saint-jean

L’extérieur du MuCEM est d’une architecture moderne et soignée, rien que ce bâtiment vaut le détour, en haut de celui-ci il y a une terrasse avec un restaurant et un bar et toujours avec cette vue sur la méditerranée, la ville, et le Fort Saint-Jean de l’autre côté de la passerelle.mucem-terrasse Je vous vois venir, quelle idée de s’enfermer dans un musée alors que le soleil brille et qu’il y a tant d’autres choses à voir à Marseille? J’aime la photo mais aussi la peinture, et outre les expositions permanentes du MuCEM, il y avait et il y a toujours jusqu’au 29 août 2016 une très belle exposition Pablo Picasso.vue-mer-mucem-marseille 270 œuvres de l’artiste d’origine espagnole que vous pouvez admirer tranquillement car l’exposition est bien agencée grâce à une scénographie de Jacques Sbriglio, ce qui permet de voir le travail très diversifié de cet artiste de génie qui a marqué de son empreinte le XXe siècle.fort-saint-jean-mucem-marseille Malheureusement et pour des raisons de sécurité, il m’était impossible de prendre la moindre photo pour les partager avec vous sur mon blog voyage, c’est dommage mais c’est compréhensible !passerelle-mucem-fort-saint-jean

Après cette visite nous sommes retournés sur nos pas au Fort Saint-Jean pour prendre une autre passerelle qui mène à l’église Saint-Laurent pour ensuite nous diriger dans le quartier historique de Marseille et le plus ancien de la ville, Le Panier. Ce nom vient d’une auberge, Le Logis du Panier, installée au XVIIe siècle dans l’actuelle rue du Panier. passerelle-mucem-panier Le Panier, c’est des rues étroites, de nombreux artisans, une ambiance de village provençal avec ses places et ses restaurants, un quartier super sympa !le-panier-marseille Il me faisait un peu penser au quartier rue Haute, rue Blaes aux pieds notre Palais de Justice de Bruxelles, mais avec une touche bien douce et caractéristique du sud de la France.quartier-panier-marseille

Nous y avons mangé et ensuite nous sommes partis dans les dédales de ces belles petites rues colorées pour nous rendre à la Vieille Charité.la-vieille-charite-marseille Ce bâtiment a été sauvé de la destruction par Le Corbusier dans les années 1950 et il était à l’origine destiné sur ordonnance royal de 1640 à renfermer les pauvres natifs de Marseille.la-vieille-charite-marseille-1Mon coup de cœur au Panier et je l’avoue il n’est pas objectif, c’est un comble pour un photographe, c’est un ami du nord qui a peut-être tout compris et qui préfère la douceur de vivre à Marseille.le-typo-du-panier Etienne, est l’artisan du Typo du Panier, il réalise des cartes postales, il crée, il grave des linos. Il utilise des vieilles presses comme une Original Heidelberg et une Korrex. Son magasin c’est son atelier, comme c’est un très vieux quartier les pièces sont souvent très petites dans les maisons.le-typo-du-panier-1 Nous avions déjà dépassé allègrement le milieu de l’après midi, et un choix s’imposait à nous, soit prendre le bateau pour l’archipel du Frioul ou aller découvrir Notre-Dame-de-la-Garde. Direction le Vieux Port où le petit train permet aux visiteurs de faire deux circuits dans la ville Marseille, l’un dans Le Panier et l’autre vers Notre-Dame-de-la-Garde. En plus avec le City Pass c’est gratuit !place-de-lenche-marseille Nous avons quitté le Panier par la place de Lenche non sans s’arrêter déguster les bonnes glaces artisanales du Glacier du Roi. Il ne restait plus qu’à descendre les escaliers qui donnent sur la rue Henri Tasso et nous étions à nouveau sur le quai du Vieux Port de Marseille.notre-dame-de-la-garde-marseilleLe petit train, je sais c’est un « cliché » ! Mais pour se rendre à Notre-Dame-de-la-Garde, c’est très pratique car ça monte, et en plus avec son petit circuit d’une bonne heure vous pouvez y découvrir assez facilement d’autres quartiers de la Cité Phocéenne.quartiers-marseille Mes enfants ont adoré et avec les explications données pendant le trajet sur la ville et ses quartiers, nous sommes descendu de celui-ci un peu moins ignorant sur l’histoire de Marseille. Le ridicule ne tue pas et définitivement le petit train c’est un bon moyen d’avoir un aperçu intéressant de tous ces quartiers qui à l’origine étaient des villages et qui ont donné cette belle grande ville.marseille-quartiers-vieux-portDepuis Notre-Dame-de-la-Garde la vue à 360° sur Marseille est grandiose, rien ne peut vous échapper ! Je me suis amusé à faire une photo aux quatre coins de cette Basilique.marseille-quartiers-chic De l’avant de celle-ci, les îles du Frioul, et les quartiers du bord de mer, à sa droite, le Vieux Port et La Canebière, derrière celle-ci une multitude de bâtiments et le nouveau Stade Vélodrome et à sa gauche, des quartiers plus aérés qui ont une vue sur la méditerrané et qui semblent être des quartiers bourgeois de la Cité Phocéenne.stade-velodrome-marseille La Bonne Mère veille sur les marins, les pêcheurs et tous les Marseillais, c’est ce qu’ils disent, encore faut il y croire mais ça c’est un autre débat… Cette Basilique n’est pas spécialement une des plus grandes dans le monde, par contre la hauteur de la statue de la Vierge est peu habituelle, avec ses 11,20m totalement recouverts de feuilles d’or.basilique-notre-dame-garde-marseille L’intérieur de Notre-Dame-de-la-Garde vaut aussi le détour, d’influence byzantine cette figure emblématique de Marseille est tout simplement somptueuse de par sa décoration, ses mosaïques et ses ex-voto. Visiter Marseille sans rendre visite à cette Bonne Mère est un sacrilège !crypte-notre-dame-garde-marseilleDe retour au Vieux Port, il était déjà 18 heures et nous avions encore une bonne heure de route pour retourner chez nous, ce que nous avons fait ! Pourtant j’avais comme un gout de trop peu. Pendant la balade avec le Petit Train, j’ai vu beaucoup d’endroits que j’avais envie de découvrir et d’immortaliser sur mon capteur numérique.marseille-vieux-port Les petites criques cachées derrières un tournant, la Corniche et ses 5 kilomètres le long de la mer, les plages du Prado, Les Goudes, et je vous en passe. Une certitude, c’est qu’il y a beaucoup de choses à découvrir à Marseille et qu’en une journée c’est vraiment trop court. Je sais ce qu’il me reste à faire, c’est d’y retourner et de faire un second article sur cette magnifique Cité Phocéenne. J’espère que cette petite balade, ces quelques lignes et mes photos, vous auront données l’envie de la visiter !marseille-carte-postale Photos réalisées avec le Fijufilm X-Pro 2 sur base des fichiers JPG qualité N, avec les 2 objectifs Fujinon, le super EBC XF 14mm 1:2.8 R et le Fujinon XF 50-140 mm 1:2.8

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *