Exposition photos : Le patrimoine artistique belge à travers l’objectif de l’Occupant.

Les clichés Allemands (1917 – 1918). Le patrimoine artistique belge à travers l’objectif de l’Occupant.

Voici une expo photos en plein air à ne pas manquer cet été à Bruxelles au Parc Royal : Les clichés Allemands (1917 – 1918). Le patrimoine artistique belge à travers l’objectif de l’Occupant.

Il s’agit d’une initiative de l’IRPA, l’Institut Royal du Patrimoine Artistique. Habituellement, je ne suis pas fan des veilles photographies, car elles sont souvent abîmées et la plupart du temps d’un aspect technique assez médiocre.

Un peu dubitatif, j’ai profité d’une belle après-midi ensoleillée pour découvrir cette exposition. Très vite, j’ai été transporté cent ans en arrière grâce aux regards de ces photographes allemands. Mon appréhension sur l’aspect technique était balayée.

Ces photographes allemands étaient des professionnels de l’époque. Certes le matériel photographique n’a rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd’hui, les photos exposées ayant principalement été réalisées avec des chambres techniques.

La scénographie dans le Parc Royal est bien élaborée et les photos font partie intégrante de huit pans de mur en Dibond. L’impression des clichés est excellente pour ce type de support. Ce n’est pas aussi qualitatif qu’un tirage baryté, bien sûr, mais il y a du détail, une bonne définition, une belle gamme de gris. Pour des tirages sur base de négatifs qui ont cent ans, c’est remarquable.

Cette équipe de photographes allemands accompagnée d’historiens de l’art et d’architectes a sillonné tout le territoire belge durant les deux dernières années de la Première Guerre Mondiale. Elle a réalisé plus de dix mille clichés de monuments publics, de statues, d’églises, de châteaux, d’hôtels de maître, etc. Dix ans après la fin de la guerre, l’Etat belge a pu acquérir les négatifs originaux, tous sur plaques de verre, et cette collection est gérée, conservée et valorisée par l’IRPA à Bruxelles.

C’est très intéressant de découvrir l’état de nos villes en 1917. Certaines photographies sont mises en parallèle avec des vues contemporaines qui montrent l’évolution des lieux en cent ans. D’autres présentent des scènes de vie, des places parfois vides ou des bâtiments qui nous sont familiers aujourd’hui, mais qui étaient bien différents en 1917. Les légendes de ces photographies permettent de plonger dans le quotidien de notre pays à cette époque. Parfois il s‘agit de questions ouvertes qui offrent une autre vision du lieu exposé et de la manière dont le photographe l’a interprété, par le cadrage, ce qu’il a intégré ou pas dans l’image, … Y avait-il un parti pris comme photographe au service de l’occupant ?

Cette exposition gratuite se tient au Parc Royal de Bruxelles et se terminera le 17 septembre 2017. Si ces clichés ont été pris en période de guerre, aucune image ne choque. Les enfants sont donc les bienvenus et pourront également profiter du Parc pour se défouler tandis que les visiteurs découvriront le patrimoine architectural belge d’il y a cent ans.

 

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *