Vincent Van Quickenborne dans la matrice des pensions

Après la grève générale qu’a connue la Belgique hier, et la sympathie qu’a suscité le nouveau ministre des pensions Vincent Van Quickenborne, j’ai retrouvé cette vielle photo dans mes archives de Mister Q au parlement fédéral.

Comme je n’avais pas les moyens de m’acheter des magnifique Kinoflo, c’était une époque où je m’amusais à éclairer certains de me sujets avec une lampe de chantier. Cette lumière était de faible intensité et de type néon, fluo. Cette photo a été publié en double page en 2003 dans la Libre Match qui est redevenu Paris Match. Il faut rester honnête, j’ai passé un excellent moment avec Vincent Van Quickenborne, il était sympa, agréable et toujours prêt à faire parler de lui dans les médias. Finalement c’était un bon client pour un photographe de portraits comme moi.

Je ne vais certainement pas faire une polémiques sur ce qui se passe avec nos pensions car ce blog reste avant tout un blog de photographe professionnel, mais je suis bien curieux de voir ce qui va rester dans la poche des gens en général et des indépendants comme moi quand je n’aurai plus la force de porter ma lampe de chantier et mon matériel photo…

One Response to “Vincent Van Quickenborne dans la matrice des pensions”

  1. Germain

    Michel,

    d’ici là, les appareils seront moins lourds et encore plus performants. Donc, les kg, il y en aura moins. Tracasse pas!

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *