Test de macrophotographie avec un appareil photo APS-C le Fujifilm X-T1 et les deux bagues d'extenssions macro MCEX-1 et MCEX-16 sur les détails d'un cadran d'une montre de luxe Lange & Söhne.

La macrophotographie avec un APS-C, le Fujifilm X-T1.

La macrophotographie, c’est quelque chose de pointu et d’assez particulier à faire. En tant que photographe professionnel depuis de nombreuses années, j’ai déjà eu l’occasion de faire quelques photos en macrophotographie. Mais ce que l’on m’a proposé récemment comme exercice de style dans cette discipline de la photographie, pourrait en faire sourire plus d’un. Faire un test de macrophotographie avec un appareil photo APS-C.Fujifilm_X-T1

Ceux qui me suivent sur mon blog lifestyle mode et photo, savent que j’aime travailler avec la gamme des appareils photo de Fujifilm, et plus précisément la série X. C’est une série d’appareils photo très compacts, avec pour certains d’entre eux des objectifs interchangeables. Ils sont maniables, léger, beaux, ce qui ne gâche rien, et bien sûr ils permettent de faire de très belles photos. De plus, le rapport qualité prix est particulièrement intéressant.Lange_and_sohne_1

Il est vrai qu’à mes yeux le mode macro de mon Fujifilm X-T1 n’est pas des plus performant. Je trouve que la mise au point dans ce mode est particulièrement laborieuse. Quand Fujifilm Belgium en collaboration avec la joaillerie De Greef, m’a proposé de faire un test en situation, donc hors studio, chez De Greef, pour photographier des montres de très près avec mon Fujifilm X-T1, j’ai souri !Lange_and_Sohne_4

J’ai donc reçu les deux nouvelles bagues d’extensions macro aussi appelée « bague allonge » MCEX-11 et MCEX-16 pour photographier le mécanisme d’une montre d’exception, la Grande Lange 1 Phases de Lune de la manufacture horlogère saxonne A. Lange & Söhne. Je vous avoue que j’étais dubitatif avant de commencer mes prises de vues. Après avoir placé la première bague MCEX-11 sur mon 35mm, j’ai été surpris  par le rapprochement qu’elle me permettait d’avoir.bagues_Fujifilm_MCEX-11_MCEX16 Au préalable, j’avais été dans le menu de base du Fujifilm X-T1 pour mettre l’autofocus en mode Macro. Comme je le disais plus haut, j’ai fait ces photos sur place comme un reportage, j’avais simplement avec moi 2 flashs 750 watt de Bowens pour éclairer cette montre et son mécanisme. J’ai augmenté la sensibilité de mon boitier pour fermer au maximum le diaphragme de mon objectif pour avoir la plus grande plage de netteté possible, car j’étais vraiment très près de cette montre.Lange_and_Sohne_5 Je ne vais pas vous faire un cours de technique photographique, mais en utilisant une bague d’extension, on augmente le tirage, ce qui a une incidence sur la luminosité, mais le point le plus important, est que plus la distance de mise au point est courte, plus la plage de profondeur de champ, sera réduite. Pour faire simple pour les profanes, en étant très près de la montre grâce à cette bague allonge MCEX-11 et même si mon diaphragme est fermé au maximum, la profondeur de champ reste très limitée.Lange_and_Sohne

En utilisant l’autre bague, la MCEX-16, j’étais seulement à quelques millimètres de ce chef d’œuvre d’horlogerie. Honnêtement, et pardonnez-moi l’expression, j’étais sur mon cul ! J’ai travaillé à main levée, en dehors d’un studio et dans ces conditions, je ne pensais pas pouvoir réaliser de tels clichés, surtout avec un boitier APS-C. Là encore, les ingénieurs de Fujifilm m’ont bluffé. Bravo Fujifilm !Lange_and_Sohne_6

 

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *