Photographe de plateau, une autre facette du métier de photographe.

Il y a quelques semaines, j’ai été contacté par l’agence H-Paris, pour un remettre un devis comme photographe de plateau sur un tournage d’une campagne de pub destiné aux agences immobilières Orpi en France. Pour des raisons de faciliter et de budget le tournage avait lieu en Belgique sur deux jours. J’ai donc été choisi pour réaliser une photo de chaque spot pour des PLV (publicité sur lieu de vente) dans les agences immobilières du groupe.

 

Il y avait 3 histoires. La première c’est un couple jouer par Jacqueline Ghaye et Jean Paul Landresse qui voit partir leurs fils resté trop longtemps chez papa et maman et qui est un peu gauche, joué par Jean Debski. Les parents sont émus devant le grand fiston qui termine de remplir sa camionnette. Finalement il part, les deux parents ferment la porte et explosent de joie en criant, il est parti !! La voix off annonce à la fin du spot : A vendre appartement à la mer, idéal pour commencer une nouvelle vie. Nous nous occupons de la revente de votre maison.

La deuxième film c’est une dispute jouée par deux jeunes comédiens, Maxime April Donay et Aurélia Bonta. Nous sommes dans un appartement, la femme hystérique casse à peu près tout ce qu’elle trouve sur son passage, livres, vases, chaussures… La raison est classique son homme avait une double vie… A la fin du spot une voix off très calme, annonce : A louer, studio. Idéal pour célibataire dans un cartier agréable. Disponible de suite.Le troisième spot se passe dans une chambre, ça remue beaucoup sous la couette 😉 le lit grince un peu… La voix off : Appartement trois pièces idéal pour un jeune couple avec un premier enfant. Les comédiens choisis étaient Marie Simons et Gauthier de Fauconval.

Le plus difficile en tant que photographe de plateau c’est que généralement on vous laisse très peu de temps pour travailler. Le réalisateur tire au maximum sur le timing pour faire le plus possible de prise mais sans faire des heures supplémentaires à la production. En effet une heure de tournage en plus sur un film coute très cher ! Alors quand le photographe débarque pour dire, maintenant c’est à moi, vous pouvez me croire qu’il faut bosser très vite avec la lumière existante et dès que vous avez la photo, il faut décamper au plus vite !

C’est souvent une partie du métier assez ingrate, vous attendez longtemps pour faire des photos en quelques minutes et vous vous sentez toujours de trop… Mais ne boudons pas son plaisir, ça reste néanmoins très sympa de bosser avec des gens de passionnés par leurs métier de l’image !

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *