Stromae, alors on danse ?

Alors on danse ? C’est le titre de l’affiche ou l’artiste Belge Stromae a accepté de se prêter au jeu de poser assis dans une chaise roulante, et ce dans le cadre d’une campagne pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite lors des festivals de l’été.

Pour ce travail photographique, j’ai été contacté par le ministère de la communauté française, l’idée était claire et le briefing était assez précis, il faut photographier Stromae dans une chaise roulante avec une ambiance de scène, « style festival ».

Comme souvent, dans ce genre de prise de vue, il faut faire vite, très vite… Le manager de Stromae nous avait donné 1 heure make-up compris pour réaliser la photo. J’avais donc décidé d’aller à l’essentiel et d’installer des rideaux rouges et des plexis noir au sol, avec des flashs sur les cotés, recouverts d’un filtre de couleur. La lumière de face était un spot Fresnel 3000 joules, pour faire un effet de poursuite.

Bien évidemment, il était difficile de faire une vraie scène avec du public et cette photo donnait plus une ambiance de concert dans une salle que sur la scène d’un festival. Mais je savais très bien ou nous allions, il y avait déjà une ambiance de scène que j’allais complètement retravailler en retouche sur Photoshop pour créer une ambiance totalement festival avec un public devant cette scène, des musiciens dans le fond et des spots de couleurs pour faire un visuel attractif et puissant.

Et bien, vous ne le verrez pas !!! Je vais demander au manager de notre artiste pour avoir l’autorisation de publier sur mon bloc cette photo qui était vraiment top ! Mais je crains de connaître la réponse, non !

La photographie de Stromae au milieu de la scène faisait l’unanimité de tous les intervenants du projet et les personnes au cabinet de la communauté française. Bien plus que le visuel de départ.

Pourtant Stromae et son manager ne l’ont pas vu du même œil, et hop une journée de retouche à la poubelle. Le retour était tout autre que le briefing initial que j’avis reçu, « il faut l’artiste sur la chaise roulante sur un fond neutre et quelque chose de sobre ». Si j’avais su nous aurions directement travailler sur un fond blanc ou gris avec une lumière bien plus plate.

Finalement le résultat donne bien, mais je reste déçu car j’aimais vraiment beaucoup l’autre photo. Il paraît que ce genre de surprise fait partie de la vie d’un photographe professionnel… Pourtant, pour ce qui est de notre artiste, lors de notre bref shooting, je ne peux rien lui reprocher. C’est quelqu’un de très sympathique qui a joué le jeu de la photo dans la joie et la bonne humeur et en plus c’est pour « la bonne cause ». Il y avait dès lors une très bonne ambiance dans le studio pendant cette prise de vue ! Dommage pour la suite…

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *