Photographe corporate, photo en entreprise, CEO, patrons et dirigeants.

Photo corporate, reportage photo en entreprise.

Il m’a souvent été demandé de réaliser des photos pour des entreprises pour leurs diverses publications, rapports annuels, magazines internes, newsletters ou des photos de presse des dirigeants de société. Le point commun entre ces photos corporates et la presse magazine, c’est qu’on s’adresse souvent à des personnes dont le temps est compté. Certains top managers ont des agendas de ministre et il faut pouvoir optimiser le temps qu’il nous est impartit pour les prises de vues pour faire un maximum de photos différentes.

Il y a deux manières de procéder : Soit la personne à photographier vous laisse le temps, soit c’est la course aux prises de vues.

Dans le premier cas il est facile de choisir les lieux de prises de vues pour faire un reportage photo complet permettant au gens des services de communication externe ou interne de l’entreprise de se constituer un stock photo différent pouvant illustrer plusieurs articles sur la personne photographié. Dès que vous êtes prêt, la ‘victime’ est appelée, elle pose pour les photos et ensuite vous changez d’endroit avec l’éclairage vous la rappelez, etc… Idéalement il est possible de demander que le sujet change de tenue pour certaines prises de vues afin de varier les photos.

Dans le cas contraire c’est parfois un marathon photographique ou plutôt un sprint qui commence. Et là, il vaut mieux être parfaitement à l’aise avec sa technique, arriver bien à l’avance et installer plusieurs sets d’éclairages dans les lieux qui mettront en avant la personnalité à photographier. Vous savez que vous avez très peux de temps et il faut balader au pas de course la personnalité de set en set pour réaliser plusieurs séries de photos différentes en un minimum de temps. Ce n’est évidemment pas le scénario qu’un photographe d’entreprise ou de presse préfère, car travailler dans l’urgence et le stress n’est pas la chose la plus agréable.

Pour la petite anecdote, je me souviens, il y a quelques années de ce type d’exercice alors que je travaillais pour une agence de presse en tant que Free Lance payé au pourcentage de ses ventes :

J’avais fait la demande auprès de la secrétaire d’Albert Frère pour faire quelques portraits de cet homme d’affaire à qui tout semblait réussir. Il était très discret et peux d’agences de presse avaient des photos récentes et pausées de ce milliardaire dans son bureau ou dans son environnement professionnel. C’était mon jour de chance, j’avais obtenu dix minutes avec Albert Frère ! Nous n’étions pas encore à l’aire du numérique et je travaillais uniquement en ekta (principalement du Fuji 100), pas le temps pour des Polaroïd, il fallait être juste, précis au tiers de diaphragme près, pour ne pas rater la moindre photo.

J’avais installé quatre sets à quatre endroits différents. Monsieur frère est arrivé et j’ai eu droit à mes dix minutes pas une de plus. Il fût courtois, aimable, professionnel. « Vous avez dix minutes cher Monsieur et je disparais », m’a t’il dit d’un air sympathique. Après quelques bobines de 36 vues et mes 2 minutes 30 par set, il m’a salué et le moment de stress photographique était terminé. Je pense que ces dix minutes de photo étaient les plus rentables de ma carrière ! Ces photos ont circulé pendant plusieurs mois dans beaucoup de magazines économique et journaux du monde entier, finalement le jeu en valait la chandelle…

Bien évidemment cette situation est extrême, lors d’un autre reportage plus récent avec notre président de l’union Européenne Herman Van Rompuy, lorsqu’il était encore premier ministre, j’ai eu une heure pour réaliser le sujet photo en partageant le temps entre les prises de vues et l’interview réalisé par André Gilain pour Paris Match. J’interrompais de manière brève le journaliste et le Premier ministre pour 3 à 4 minutes de photo et ils reprenaient l’entretient, et ainsi de suite, pour faire un sujet de six pages dans le magazine.

Finalement le tout est de rester calme ! Que la personne soit très médiatisée ou pas, il faut pouvoir avoir un minimum de recul pour être à l’aise dans l’acte artistique et technique, pour assurer au mieux un sujet complet pour satisfaire son client du jour.J’ai déjà travaillé pour tout type de magazine d’entreprise et aussi des news magazine comme Trends, Knack, Business week, time, Newsweek, et il ressort toujours la même chose : un bon briefing, idéalement un repérage, une bonne connaissance technique et surtout de la bonne humeur pendant les photos.

Légendes Photos : Romain Ferrari, Entreprise Ferrari – Lotfi Belhassine, Liberty TV – Nicolas Bouvé, Godiva – Albert Frère, CNP – Herman Van Rompuy.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *