Jury photo à l’école supérieur des arts de Saint-Luc à Liège, une belle expérience!

Comme je le disais récemment sur Twitter, j’ai été invité par les enseignants de l’école supérieur des Arts de Saint Luc pour faire partie du Jury de fin d’étude des élèves en photographie. Nous étions sept à composer ce jury venant de divers horizons du monde de la photographie de notre pays.Photo_jury-Saint-Luc-0498

Il y avait Marc Vausort conservateur du musée de la photographie à Charleroi, Marc Wilwert photographe de presse/artiste, André Bertels artiste photographe et responsable du centre culturel d’Hasselt, Isabelle Detournay photographe et professeur à l’académie royale des beaux-arts de Bruxelles, Anne-Françoise Lesuisse directrice de la biennale internationale de la photo et directrice artistique du centre culturel « les Chiroux », Gregory Derkenne photographe de mode et, bien sur, Michel Gronemberger votre serviteur.

Nous venions tous d’un univers photographique complètement différent mais pourtant, il y avait une belle vision commune et relativement homogène des membres de ce jury. Ce fût une expérience particulièrement enrichissante !  En effet, c’était la première fois que des enseignants m’invitaient pour donner mon avis de professionnel sur leurs élèves, qu’elle responsabilité !

Il y avait 28 étudiants qui présentaient leurs travaux dans un hangar de l’école aménagé en lieu d’exposition photographique. Les exposants du jour étaient particulièrement stressés par notre présence car ce jury comptait pour 50 % des points de leur année, et l’enjeu était particulièrement important pour ces jeunes photographes.

J’ai découvert des approches, des regards, des sensibilités particulièrement fortes. Des jeunes qui démontraient dans certains travaux une volonté impressionnante avec un sens de l’image et une belle maitrise technique. Une passion photographique qui n’a pas encore été pollué par l’aspect commercial et le besoin de gagner sa vie avec son art.

Certains travaux était malheureusement plus faible pour diverses raisons, manque d’investissement personnel, mauvaise direction, ou manque d’aboutissement et parfois un travail incomplet sans âme. Pourtant, pour avoir discuté avec eux, je pense que ces étudiants n’étaient pas loin de la réussite et j’espère que si ils n’obtiennent pas la moyenne totale pour réussir, ils mettront l’année prochaine à profit pour sublimer leurs arts.

En visitant chaque univers de ces photographes en devenir, je me suis dit que je pourrai vous faire partager durant ces prochaines semaines quelques travaux « coup de cœur » de ceux qui m’ont le plus touché dans leur travail. En espérant que je puisse transmettre leurs visions des choses et leurs univers artistiques aux visiteurs de mon blog qui est de plus en plus consulté.

Dans de prochains articles, je compte donc vous parlez de plusieurs jeunes talents dont : une vision particulière de nos gares en Wallonie de Catherine Detilloux (vous verrez c’est particulièrement intéressant !), les photos de Lara Gasparattos et son regard sur ces proches : une personnalité et un potentiel photographique assez époustouflant, nous nous rendrons dans les Abysse de Caroline Nicolas qui a réalisé des photos dans une piscine avec un œil et une sensibilité touchante, le retour à l’état primitif de Jenny Gutmann, les portraits et paysages de Kevin Compain, les photos noir et blanc de Julie Franchet,…

J’espère que vous apprécierez leurs travaux et peux être qu’un jour l’un ou l’une des ces photographes deviendra une référence dans notre monde de l’image.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *