La joaillerie De Greef présente sa nouvelle collection de bijoux à la presse.

Ce n’est par la première fois que je parle sur ce blog lifestyle de la Joaillerie De Greef à Bruxelles. En effet si il y a un joaillier qui bouge et qui fait parler de lui, c’est bien cette Maison dirigée par les frères Wittmann. Il est difficile d’en faire autrement car régulièrement De Greef organise des événements intéressants pour les journalistes et les blogueurs.Joaillerie_De_Greef_736

Ce bijoutier est un des acteurs principal dans le monde de la joaillerie et de l’horlogerie de luxe en Belgique. Ce n’est pas pour rien que cette belle enseigne a reçu le titre de fournisseur breveté de la Cour de Belgique, et ce depuis de nombreuses années. En faisant une recherche sur mon blog avec le mot clef « De Greef » je constate qu’il y a sept articles qui ressortent. C’est amusant de voir qu’il y en a autant, alors que je pensais en avoir fait simplement deux. Ces deux articles sont les coulisses du shooting que j’ai réalisé l’année passée pour leur catalogue avec ce making-of réalisé par mes amis de Kaos Films et l’événement Patek Philippe à l’Ancienne Nonciature au Sablon. Les autres articles où j’évoque cette prestigieuse maison bruxelloise, sont principalement des posts où je parle de mes reportages ou des prises de vues plus commerciales où j’ai utilisé les bijoux de De Greef. Pourtant le premier n’est pas si vieux que ça, il date de mars 2013, pour une photo avec l’artiste parisien Julien Colombier, et ce, pour le marchand de tapis haut de gamme du centre de Bruxelles Didden & Co, l’antiquaire Costermans, et bien sûr De Greef. Depuis ce joaillier est devenu un client, et j’ai d’ailleurs encore eu la chance de pouvoir travailler pour eux il y a quelques jours pour leur nouveau catalogue que je vous ferai découvrir prochainement sur ce blog lifestyle.Panerai_Bruxelles_2 Panerai_BruxellesQuand je parle des événements intéressants qu’ils organisent, il y avait par exemple cet été un pop up store avec les prestigieuses montres Panerai qui mérite aussi un article sur ce blog, mais ça c’est pour bientôt ! La semaine passée c’était la présentation à la presse et aux stylistes des nouveautés De Greef.De_Greef_3105 Pour une marque, il est très important d’avoir des publications dans la presse sans que ce soit de la publicité. C’est le rôle des bureaux de presse (PR) d’essayer de faire venir des journalistes, pour qu’ils fassent des rédactionnels sur les marques et sur leur savoir faire. Les stylistes, par contre, arpentent les show room de ces bureaux pour utiliser gratuitement des pièces pour diverses productions qui donnent aussi un rédactionnel comme par exemple un shooting mode pour des magazines.De_Greef_3107 En échange, les supports créditent les marques qui ont participé aux prises de vues. Comme je produit moi-même mes portraits de célébrités Belges et tous mes shootings, j’aime bien savoir ce qui a de nouveau sur le marché pour ensuite en parler avec le/la styliste en charge de mes productions.De_Greef_3089En allant à cet événement confidentiel, et même si je venais de travailler pour De Greef pour le catalogue 2015, j’ai encore découvert des nouvelles pièces et des matières que je ne connaissais pas.De_Greef_3068 Par exemple le galuchat, qui est un cuir de poisson cartilagineux comme la raie ou le requin. À mi-chemin entre le cuir et le minéral, le galuchat est recouvert de perles de silice donc difficile à tanner. Il présente différents aspects : granuleux et brillant, ou bien poncé : dans ce cas, il est lisse et laisse apparaître une surface cloisonnée de petites cellules qui sont autant de petites rangées de perles scintillantes. Cette matière est utilisé depuis longtemps en ébénisterie, gainerie et plus récemment en maroquinerie. On retrouvait souvent le galuchat dans la période art déco des années 20/30. L’avantage pour un joaillier, c’est que c’est très solide et le côté brillant se marie à merveille avec des pierres précieuses. La joaillerie De Greef utilise le Galuchat depuis l’année passée, celui-ci donne encore plus de cachet à la pierre qu’un simple cuir, caoutchouc ou un fil nylon.DE_GREEFDans les nouveautés, il y a la collection Colorama, trois collier de pièces uniques dont la forme du pendentif inspiré de la pierre semi-précieuse combiné à de l’or blanc, des diamant et des colliers colorés en galuchat.De_Greef_3087 Le collier vert pâle cabochon émeraude (taille de la pierre sans facette), est aussi une nouveauté de la collection De Greef. En effet, Il est assez rare de voir un joaillier faire des sautoirs aussi long avec des pierres précieuses. Il est vrai que sur mon modèle pour le catalogue De Greef 2015, ça lui va à ravir, de plus, habillée avec de cette magnifique nuisette de Carine Gilson, on peut se demander qui a fait la pièce en fonction de l’autre… 😉De_Greef_9237Voilà quelques pièces que je pourrai certainement utiliser et placer dans mes prochaines productions. Comme quoi assister à ce genre d’événement c’est toujours un plus pour le photographe professionnel et blogueur que je suis.De_Greef_3064De_Greef_3074De_Greef_3079De_Greef_3080De_Greef_3081De_Greef_3083De_Greef_3090De_Greef_3099De_Greef_3101De_Greef_3109De_Greef_3120

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *