Courir pour faire marcher, 762 km à pied en 19 jours par Jean-Marie Van Butsele.

Il y a des gens qui forcent l’admiration. Jean-Marie Van Butsele en fait certainement partie. Il va à nouveau se dépasser pour parcourir à pied 762 km en 19 jours, Afin de récolter les fonds nécessaires au financement d’une randonnée pédestre autour du Mont-Blanc avec des enfants confiés par l’Aide à la Jeunesse au Pensionnat Jules Lejeune asbl.Jean-Marie_Van_Butsele_51Ce n’est pas une première pour Jean-Marie, il a déjà fait à deux reprises ce genre de dépassement de soi. Précédemment, c’était au profit du Télévie. Aujourd’hui, à 65 ans, il réitère l’aventure pour une marche parrainée qui vise à amener 15 jeunes du Pensionnat Jules Lejeune pour un périple, et ce toujours à pied de 130 kilomètres autour du Mont-Blanc durant la semaine du 26 juillet au 2 août 2015 sous sa conduite et celles d’éducateurs.Jean-Marie_Van_Butsele_803Ce projet apportera un bénéfice durable à ces jeunes accueillis dans cette institution, car il vise à leur faire découvrir un nouvel environnement qui leur permettra une évasion et à se confronter à leur limite sur le plan physique et leur susciter l’envie de se dépasser dans un environnement qui leur est inconnu.

Ce sera l’occasion pour ces jeunes de faire de nouvelles rencontres avec les autres participants et de pouvoir renforcer le respect d’autrui et les valeurs de partage tout en apprenant à s’appuyer sur une nouvelle équipe. Ils devront s’adapter à d’autres cultures et à la mentalité savoyarde. Et ils auront la chance de pouvoir apprécier une toute autre nature dont la biodiversité est différente de celle qu’ils connaissent, en plus de leur offrir un dépaysement certain ainsi qu’un bon bol d’air !Jean-Marie_Van_Butsele_21

Jean-Marie Van Butsele s’est donc engagé à rallier Wezembeek-Oppem, ce samedi 21 février 2015 à 9h00, au départ du Pensionnat Jules Lejeune, à Les Contamines-Montjoie en marchant et en courant ! Si vous souhaitez parrainer Jean-Marie Van Butsele à raison de 1,00 euro du kilomètre (libre à vous de choisir le nombre de kilomètres que vous souhaitez parrainer.)Marche de Jean-Marie_Van_Butsele

Votre parrainage est à verser au compte n° BE70 1918 0070 2125 au nom de la Société Royale Protectrice de l’Enfance asbl en mentionnant la communication : « TMB 2015 – Courir pour faire marcher ». Tout don de 40 euros et plus bénéficie de l’exonération fiscale.

Jean-Marie_Van_Butsele_838

 

Historique de la Société Royale Protectrice de l’Enfance asbl, et mission du Pensionnat Jules Lejeune.

 

L’origine de la création du Pensionnat Jules Lejeune remonte à 1892, date à laquelle des philanthropes créent « la Société Protectrice des Enfants Martyrs » – devenue aujourd’hui la Société Royale Protectrice de l’Enfance ASBL. Son objectif était de dénoncer le martyr dont sont victimes certains enfants pour aboutir au vote de la loi sur la déchéance de la puissance paternelle.

Pour les enfants « indisciplinés » qui ne peuvent être placés en famille d’accueil, elle ouvrira en 1912, une ferme-école à Ernage en Brabant Wallon qui sera baptisée en souvenir de son protecteur « Ferme école Jules Lejeune ». C’est en septembre 1957 que la vente en est réalisée, ainsi que l’acquisition au 270, chaussée de Malines à Wezembeek-Oppem, d’un domaine comprenant une grande maison et une villa dans un cadre de verdure.

En ce qui concerne le cadre légal de l’institution, à l’heure actuelle, le Pensionnat Jules Lejeune se situe comme un service résidentiel d’aide à la jeunesse, subventionné par la Communauté Française, et ce, en application de la loi du 8 avril 1965, et du décret de la communauté Française de Belgique de mars 1991 sur l’Aide à la Jeunesse et fonctionne comme un SAAE (Service d’Accueil et d’Aide Educative).Pensionnat_Jules_Leujeune

Aujourd’hui le Pensionnat Jules Lejeune, accueille 36 jeunes garçons âgés de 12 à 18 ans, sous mandat d’un juge ou conseiller d’aide à la jeunesse.

Sa mission consiste à :

  • Organiser l’accueil collectif de jeunes adolescents pour qui une aide spécialisée en dehors de leur milieu familial de vie est nécessaire,
  • Assurer la supervision ainsi que l’encadrement pédagogique et social de jeunes qui vivent en logement supervisé,
  • Mettre en œuvre des programmes d’aide en vue de la réinsertion familiale, apporter une aide aux jeunes et aux familles en difficulté par des actions socio-éducatives dans le milieu familial de vie.

Cette institution est structurée en trois unités de vie :

  • Le groupe observation accueille maximum huit jeunes pendant une période de trois mois au plus.
  • Le groupe résidentiel accueille, durant leur séjour de longue durée au Pensionnat, vingt jeunes principalement issus du groupe observation. Cette étape est la continuation logique du séjour en avant leur passage vers
  • Le groupe semi-autonomie où huit jeunes apprennent à vivre en autonomie, sous la supervision de nos éducateurs

 

Merci à Urban Tri Sport de soutenir Jean-Marie Van Butsele dans ce challenge sportif !

 

8 Responses to “Courir pour faire marcher, 762 km à pied en 19 jours par Jean-Marie Van Butsele.”

  1. Magnifiques photos !

    Bravo Monsieur Gronemberger pour ces superbes photos et pour votre magnifique reportage.

    J’envoie PLEIN de courage à mon ami Jean-Marie Van Butsele !!

    Bravo pour l’initiative – Chapeau « Monsieur » !!!!

    Mylène

  2. mavicamadi@gmail.com

    Bonjour,
    Bravo pour cette belle initiative.
    Ancienne éducatrice au PJL, j’ai créé ensuite Abaka. Ces jeunes ont bien besoin de ce genre d’expérience et surtout d’être entourés d’adultes… ceux-ci leur ont fait tellement défaut.

    Merci à vous pour les jeunes qui en bénéficieront

    Jacqueline Maun

  3. van ryckeghem anny

    Bravo Monsieur Gronenberger, Je vous sent très fort impliqué dans ce reportage.

    En lisant votre article, je pense à toutes ces années passées avec les jeunes du Bon Pasteur.

    Ces jeunes méritent être encadrés, soutenus et encouragés.

  4. MichelG

    Bonjour Madame Van Ryckeghem,
    Merci pour votre message! En tant qu’ancien de ce pensionnat, c’est vrai que cela me tient à cœur. Et vous avez raison, ils le méritent!
    Bàv,

  5. Rita Cornet

    Magnifique article et BRAVO à Jean-Marie pour l’exploit qu’il réalise.

    Il mérite amplement notre soutien !

  6. Hugues Angot

    Bravo et toute mon admiration; c’est ainsi que l’on conçoit le vrai service aux plus défavorisés chez les Lions. Tu es un vrai modèle du genre et notre district est fier de toi et de toute ton équipe.

  7. Nicole et Jean-Paul

    On est de tout coeur avec toi notre cher ami Jean-Marie. On espère que tout se passe bien. C’est vraiment de la générosité à l’état pure et on ne peut être qu’admiratif.
    On va se revoir bientôt et ça ne sera que du bonheur.
    Très sportivement.

  8. Verlaet, Pierre

    Merci, M. Van Butsele.
    C’était dans l’ année 1947 ou 48. J’avais habité plusieurs années avec ma grand-mère. Mais elle ne voulait plus me garder à cause de son âge. Alors, elle m’a emmené chez un Juge qui m’a envoiė à la Ferme-Ecole Jules Lejeune à Namur. Après onze mois, j’ai dû quitter le pensionnat parce que la commune avait découvert l’adresse de mon père à Bruxelles. Les années suivantes, j’ai bénéficié des oeuvres de l’abbé Froidure au parc Parmentier à Uccle, ainsi que la colonie de vacances à Lenk, en Suisse. Ensuite, le destin m’a envoyé à São Paulo, au Brésil, et à Luanda en Afrique. Il y a plus de quarante ans, j’habite à New York aux États Unis. Je félicite Jean-Marie Van Butsele pour sa longue marche et je souhaite parrainer son engagement avec quelques dollars. D’autre part, j’espère localiser des anciens ou des archives liés a l’ancienne ferme-école Jules Lejeune à Ernage.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *