Aspria, une campagne de publicité bien pensée pour des clubs de sport de haut niveau.

Comme tous les photographes, je suis sensible au monde de l’image qui nous entoure. Que ce soit en télé, dans une publicité, ou pour une simple photo, je suis assez attentif sur la créativité de l’auteur et sur ce qu’il essaye de véhiculer comme message.

Il y a quelques temps, j’ai été séduit par la campagne publicitaire d’un des plus beaux clubs de sport de Bruxelles, l’Aspria Royal La Rasante. Le groupe Aspria possède trois clubs à Bruxelles, un rue de L’Industrie, Aspria Arts-Loi (entre la rue de La Loi et la rue Belliard), un autre l’Aspria Louise, au Conrad et pour finir l’Aspria Royal La Rasante, rue Sombre à Woluwé. Il est vrai que je fais pas mal de sport et que je suis membre dans un de ces clubs. Dès lors, j’ai très vite repéré ces annonces dans la presse.

Un des métiers connexes à la photo est celui de copy dans les agences de publicité. Généralement, dans les grandes agences, ils travaillent en tandem avec des créatifs. Le créa élabore le concept général et le copy trouve les mots, le slogan, pour véhiculer au mieux le message pour toucher le public cible. Il y a certaines phrases qui restent et qui deviennent « cultes ». Par exemple un des magazines avec lequel j’ai une étroite collaboration, à pour slogan « le poids des mots, le choc des photos ». Vous avez certainement deviné de quel hebdomadaire il s’agit.

Dans le cas présent je n’ai pas vu le briefing qui a été donné à l’agence de communication d’Aspria, mais j’imagine très aisément qu’il s’agissait de trouver un concept haut de gamme et classe, alliant les bienfaits du sport, le business, la relaxation, le tout dans des clubs ou un soin particulier est apporté à l’environnement et au bien-être des membres.

Le choix des photos est simple mais bien pensé. Il y a un côté décalé avec un second degré que je trouve intéressant, c’est un vrai travail d’équipe entre le copy et le créa. L’image du fauteuil qui a vécu et qui est chargé d’histoire avec un livre ouvert traduit bien l’endroit, et comme il est vide le second degré sous-entend que le lecteur de cet ouvrage s’entraîne intensément. Pour montrer qu’il s’agit plus que d’un club de sport et que le bien-être prime, l’idée de perdre du poids est traduite lors d’un massage avec des pierres chaudes dans le spa. Il fallait y penser ! Dans la troisième annonce, le verre d’eau pétillante est aussi à double sens. Il y a ceux qui sont heureux de le boire après un effort intense et ceux qui préfèrent se relaxer dans le jacuzzi, dans les deux cas cela traduit un moment de bonheur et de relaxation.

Finalement leur slogan «  Culture, Business, Sport et Bien-Être. Bien plus qu’une bonne résolution » a été bien interprété par le team créatif de l’agence de communication d’Aspria. Et comme, il y a un côté créatif chez moi et que j’ai besoin de dégriser mes neurones en faisant du sport, je me dit que j’ai fait le bon choix de choisir ce club de sport à Bruxelles. Mens sana in corpore sano !

 

N’hésitez pas à me suivre sur ma page Facebook Photographe Professionnel ! Vous pourrez y retrouver mes nouvelles photos et mes plus beaux portraits, mais aussi être tenu au courant de mes productions et des coulisses de celles-ci.

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *