L'ancien Premier Ministre Belge Jean-Luc Dehaene lors de sa visite d'état en chine

A la mémoire de Jean-Luc Dehaene.

C’est avec une certaine émotion que j’ai appris comme beaucoup de belges le décès de l’ancien premier ministre Jean-Luc Dehaene. Je ne vais pas vous parler de politique mais bien de l’homme que j’ai rencontré à plusieurs reprises, lors de conférences de presse, chez lui ou lors des missions à l’étranger, comme des sommets européens ou des visites officielles dans d’autres pays.RP10172 DehaeneA l’époque je couvrais l’actualité politique belge pour l’agence Reporters. J’étais free lance comme aujourd’hui, mis à part que je diffusais mes photos via cette structure et que je faisais partie du staff des photographes de cette agence de presse.RP6855 DEHAENEIl est vrai que mon métier de photographe professionnel m’a donné l’opportunité de rencontrer des personnalités diverses et variées et j’ai eu la chance de voyager aux quatre coins du monde grâce à mon métier. J’ai donc eu la chance de suivre Jean-Luc Dehaene, ce Premier Ministre hors du commun et cet homme qui n’était pas comme les autres. Parfois, il était grognon, bourru mais finalement toujours sympathique. Je me souviens de quelques anecdotes sur cet homme qui à marqué le début de ma carrière professionnel.RP10173 DehaeneQuand vous êtes jeune photographe, c’est parfois difficile de rentrer chez les gens, dans leur intimité. J’avais reçu la commande du magazine Ciné Télé Revue, pour faire un reportage chez lui à Vilvoorde. Ce genre de reportage prend quelques heures, car je devais faire la couverture et plusieurs pages. Je ne suis pas vite impressionné par les gens en général mais mon néerlandais n’étais pas top ( il ne l’est toujours pas d’ailleurs) et pour moi c’était gênant d’arriver au domicile du Premier Ministre et ne pas pouvoir lui parler en toute aisance dans sa langue. De plus j’étais un peu stressé car car à l’époque, ce n’était pas du numérique et en presse on n’utilisait pas des polas pour voir si l’image est bonne d’un point de vue technique. Dès mon arrivée, il avait senti mon stress et il m’a directement mis à l’aise, pendant que je plaçais mon éclairage, c’était l’occasion de discuter de tout et de rien et de mieux le connaitre, lui qui avait l’image d’être un peu rustre, il en était rien ! Finalement ce reportage fût un chouette moment et une belle rencontre.RP10174 DehaeneUn de mes premiers sommets européens a été celui de Corfou en 1994 en Grèce. Ce sommet avait un enjeu important pour Jean-Luc Dehaene. Il pouvait devenir le successeur de Jacques Delors à la Présidence de la Commission Européenne. Malheureusement pour lui John Major s’est opposé à sa nomination. Jean-Luc avait le soutien de la plupart des grandes nations et nous avons attendu longuement le résultat sur ce point. En fin de journée, avant la conférence de presse de Dehaene, le bruit courrait que Major s’opposait à sa nomination. Lors de la conférence de presse, j’ai vu un homme déçu mais digne. Dans le clan des journalistes nous l’étions tout autant, on voyait déjà tous un « petit » Belge pour remplacer le charismatique Jacques Delors. Pas de chance…Photo_moi_JLDA l’époque et c’est peut-être comme ça encore maintenant, couvrir l’actualité politique belge c’était un peu toujours la même chose, surtout en photo. Les manifestations, les conférences de presse, les faits divers,… Pour nous photographes d’agences, on aimait bien ce moment où le rédacteur en chef, arrivait pour nous dire, qui veut suivre Dehaene en visite officielle à l’étranger ? Parfois on se « battait » car c’était souvent des beaux voyages. Par rapport aux autres photographes de Reporters, j’avais une petite chance en plus pour pouvoir partir : j’étais célibataire et je n’avais pas d’enfants, ce qui bloquait certains de mes collègues qui n’avaient pas le feu vert de madame.RP16374  DEHAENE in ChinaC’est comme ça que je me suis retrouvé en chine pendant 9 jours à suivre notre Jean-Luc « national ». Quel beau voyage ! Voir la Grande Muraille de Chine et visiter la Cité Interdite à Pékin totalement vidée de ses visiteurs pour notre délégation c’était extraordinaire, quelle chance !RP16375 DEHAENE in China RP16373 DEHAENE in China Aller au musée des statues de l’armée chinoise de l’Empereur Qin, plus connue sous le nom de l’armée de terre cuite Terracotta près de la ville de Xi’an a été aussi un grand moment. Mais le clou de ce voyage fût pour moi cette petite croisière sur la rivière Li qui serpente entre des petites montagnes escarpées et qui offre des paysages incroyables et qui ont inspiré les artistes chinois depuis les grandes dynasties.RP16431 DEHAENE in CHINA RP16376 DEHAENE in ChinaJean-Luc Dehaene avait toujours le mot pour rire, et lors de ce voyage je devais faire une photo de groupe de la délégation, j’avais très peu de recul, et j’étais au bord de la berge de la rivière Li. Jean-Luc m’a dit : si tu fais un pas en arrière je te nome photographe officiel de la Cour. C’est peut-être pour cela que je ne le suis pas devenu ! Un soir au programme de la visite Jean-Luc Dehaene devait visiter un bar belge, « Au bon belge de Pékin ». Là, et comme il pouvait le faire, il est passé derrière le bar, car il trouvait qu’il n’y avait pas assez de mousse au niveau du col de la bière servie dans nos verres. Il n’a pas hésité : Je vais vous montrer comment servir une bonne bière ! Nous avions notre Premier Ministre version barman.RP16429 DEHAENE in CHINA RP16428 DEHAENE in CHINAPour moi il était un quelque peu « anticonformiste ». Lors d’un autre voyage au Mexique, je me souviens d’un soir où nous étions quelques journalistes,  sur le point de sortir prendre un verre dans un endroit branché de Mexico City et où nous attendions des taxis.

Un moment j’ai vu Jean-Luc Dehaene venir vers nous, je lui ai dis : ça ne va pas Premier ? Il m’a répondu, qu’il avait un drink au piano-bar de l’Hilton (si mes souvenirs sont bons) et qu’il avait envie de quelque chose de plus relax et moins guindé. Je lui ai proposé de venir avec nous, Premier ! Quelques secondes plus tard, il est revenu et nous a dit : n’attendez plus vos taxis, on prend les véhicules de la délégation et tant pis pour ceux qui vont à l’Hilton, ils n’ont qu’à venir nous rejoindre…RP17086 DEHAENE

Après cette photo de la conférence de presse liée à l’affaire de la Dioxine juste avant les élections, j’ai du couvrir le moment où il votait à Vilvoorde en 1999. C’est la dernière fois où je l’ai photographié.RP17342 DEHAENE

RP17379 DEHAENESuite à sa défaite aux élections et avant qu’il cède sa place à Guy Verfhostad, il a organisé un barbecue au Château de Val Duchesse où la plupart des journalistes et les photographes qui l’ont suivi, étaient invités pour son départ du 16 rue de la Loi. Sur l’invitation il était indiqué « tenue casual souhaitée ». c’était tout à fait lui, et la preuve que c’était quelqu’un de cool, de vrai et qui plaçait les relations humaines à l’avant de ses priorités.

RP16385 Jean-Luc DEHAENEJe pourrais vous raconter d’autres anecdotes sur Jean-Luc Dehaene, mais malheureusement je n’ai plus les photos pour illustrer mon article car à l’époque je travaillais principalement en Dias et toutes ces archives n’ont pas été toutes numérisées. Mais pour moi ce n’est pas très important, car quand on est un « Grand Homme » c’est l’image qui reste dans la mémoire de chacun qui est la plus importante.

RP17244 DEHAENE RP16382 Jean-Luc DEHAENE RP16647  Jean-Luc Dehaene

 

 

 

LEAVE A REPLY

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *